Traveller

Les affaires reprennent

duo queue

La scène ressemble à ces vieux films de SF qui datent du 20ième siècle: la tête qui bourdonne, la sensation du sol poussiéreux et la vision trouble. Le temps de reconstituer les éléments dans ma tête, nous sommes sur Condyole à la recherche d’un type dont la tête est mise à prix. Puis l’attaque de ces saloperies d’aliens, par vague entière en plus des “Fatty” et de leur “artillerie” qui vous balance directement dans la tronche des pods de vaisseaux humain farcis de sorte d’araignées dégueulasse. James est étendu à côté de moi, tout aussi déboussolé.
On se relève, chope des armes et blaste à tour de bras.
Un pod s’écrase dans un bâtiment et ce qui en sort massacre les occupants, on s’y rend et on nettoie à la pétoire.
Le mec qu’on cherchait est mort mais ça ira bien quand même pour la prime.
Retour à Jewel puis contact sur crime.net pour une mission “commerciale”, comprendre: on amène la tune, on fait l’échange et retour au bercail avec la marchandise.
On récupère l’argent le lendemain sur Jewel, dans un rade nommé le “Cyber Mineur”: 200 000 crédits.
Le salon de l’agriculture nous oblige à ne décoller que le lendemain matin.
Deux jour plus tard nous sommes sur Nakege, on ne paie que la journée de stationnement dan un spacio-port minable. Un vaisseau d’une corpo arrive en même temps, deux MIB en descendent, un petit “bip” (NDR: de scan de l’argent qu’on a sur nous).
Nous sommes donc 4 dans le bus qui se rend dans la ville de Nakege.
Une petit bière dans le bar “Chez Maggie”, puis voiture de loc, et en route pour aller voir “Roy” celui qui possède la marchandise.
Attaque en chemin par un pick-up plein de rednecks armés. Bilan: 3 morts côté redneck et une voiture défoncée du notre.
Arrivée à la propriété de Roy, les MIB sont déjà sur place, pour affaire aussi. On poireaute dans le vestibule, pendant que Roy en fini avec ces messieurs qui ressortent pas super content.
L’échange se fait sans heurts mais à la sortie ils nous propose 1 000 000 de crédits pour les données que nous venons de choper. On botte en touche.
De retour au spacio-port, on fait le plein et au moment de mettre les voiles, ces batards en costumes nous tirent à la tourelle laser. Effectivement, on avait “oublié” de refuser, poliment bien sur, leur offre.
Décollage en urgence et retour sur Jewel.

Comments

jorsca nihilist

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.