Traveller

Départ d'Emerald

Par : Lucas Spider
Participants : Lucas Spider, James Remar, Walter Ahrens, Steve Laretta, Alton Steed

Snooker nous a accueilli et remis sur pied. Il nous a laissé nous reposer et a réparé notre vaisseau.
Notre réveil est un peu difficile mais nous sommes sains et saufs, c’est bien là l’essentiel.
Le bunker de Snooker date d’un autre temps. En sortant de ma chambre, j’entends un boucan d’enfer. A l’angle d’un couloir qui m’amène aux étages supérieurs, je croise le ‘réparateur’ qui lance de vieux outils dans tous les sens. Je me demande s’il sait ce qu’il fait. Note pour plus tard, demander une réparation complète de notre vaisseau.
Arrivée dans la pièce principale du bunker, Snooker est là.
“Bienvenue à Emerald, comme vous vous en doutez peut-être, je suis Carl Bartlett et vous êtes dans un bunker.” Pendant votre voyage, nous nous sommes fait attaqués, l’Imperium estarrivé en soutien, impose un blocus sur toutes la planète. Nous sommes donc ‘cloués’ ici.
Excusez moi de cette façon un peu cavalière mais je suis obligé d’aller droit au but, nous n’avons que trop peu de temps. J’ai une mission pour vous.
“Allez s’y, nous vous écoutons.” Tout l’équipage de la Tarentule était maintenant dans la pièce, pendu aux lèvres de ce vieux loup de mer.
“Je crois que vous êtes à la recherche de Greg Lester ?” Nos regards se croisent, hébétés par cette demande nous le laissons continuer sa requête.
“D’après mes informations, vous aviez réussi à trouver Eugène Walls.”
Walter l’interrompit : "Vous vous trompez sur ce point, nous avons perdu sa trace, les rebelles l’ont capturé peu de temps avant que nous l’ayons ramené chez lui. "
“Oui, c’est Tito qui a enlevé le fils du président.”
" Mais quel rapport entre ce jeune couillon et notre coli ?"
“Ne tirez pas des conclusions trop rapide. Ce jeune garçon est un surdoué qui a découvert comment stabiliser la substance verte découverte à Lisen.
“Votre mission, si vous l’acceptez est de retrouver Eugène Walls. Mais avant, notre défis est de quitter cette planète.”
“Connaissez-vous un moyen pour nous esquivez sans trop de fracas ?”
“Je peux juste vous fournir un algorithme pour nous faire sortir d’ici. Pour le reste, je vous laisse carte blanche pour me faire décoller votre engin.”
Un mec raccompagne Seb dans sa chambre puis c’est le tour de Steeve.
“Que font-ils ?” “Nous avons des doutes sur certain membre de votre équipage, nous devons faire des tests.” “Vous nous aviez dit que vous aviez des méthodes un peu cavalière, mais là vous dépassez les bornes”
“Ne vous inquiétez pas, nous ne leur ferons aucun mal.”
Je commence à faire un état des lieux du Tarentule mais il y a tellement de chose à vérifier avant de partir.
Pourquoi mettent-ils autant de temps ? Je suis sûre qu’ils ont encore fait des conneries, ils ne peuvent pas s’en empêcher. Ils ne se rendent pas compte que notre temps est compté. Mais enfin à quoi pensent-ils ?
Enfin, ils pointent le bout de leur nez. C’est pas trop tôt, je commençais à m’impatienter…
Une seule petite heure pour tout préparer, c’est peu.
Nous décidons de partir pour Jewell. Cette destination nous permettra de récupérer notre dû auprès de Sabrina et surtout d’avoir des infos. Qui de mieux pour savoir où se trouve Tito ?
Cette mission ne me semble pas tout à fait simple. Tito est une vieille connaissance.
Lors de nos précédentes missions, nous avons malencontreusement gardé la cargaison qui lui était destiné que nous avons revendu pour réparer le moteur de notre vaisseau après un atterrissage difficile. Je ne suis pas enjoué à retrouver cet individu qui n’est pas un enfant de coeur.
James détecte une armada autour de la planète.
Steeve qui voulant bien faire à détourner toute la puissance vers le sonar histoire d’amplifier la détection. Toute les lumières s’éteignent une par une. Même les ordinateurs commencent à perdre d’intensité. “Steeve, qu’est ce que c’est que cette merde ?
Si tu ne remets pas le vaisseau en état, je ne donne pas cher de ta peau.”
Malheureusement, c’est trop tard, nous sommes repérés. L’onde de choc s’est propagée et les gardiens de l’empérium ont sonné l’alerte.
Nous devons vite partir. Snooker tombe à pic, il apporte l’algo, nous partons.
Les machines font des siennes pendant le décollage. Le manche tremble et je le maintiens de toutes mes forces vers la ligne directrice. Grâce à mon casque placé devant les yeux et l’algo de Snooker, nous n’avons plus qu’à suivre la ligne blanche.
Walter s’occupe de la carte. James est aux tourelles, Steeve aux machines tentent de réparer son erreur.
Snooker,devenant un peu trop encombrant et raccompagné par Alton dans la suite des visiteurs.
Au commande, je détecte un vaisseau sortant des rands. Il s’approche, mon doigt sur le viseur, je préviens l’équipage mais celui-ci nous devance.
‘Ici la garde impériale identifier vous !’
Alton prend les commandes des négociations pour notre départ." Bonsoir, ici le Tarentule. Nous ne sommes plus en sécurité, c’est la panique sur cette planète, nous souhaitons partir."
James a le doigt sur le tireur de la tourelle.
Je lance le GO de notre départ afin de prendre de vitesse notre adversaire. Steeve a augmenté les gazs, James tire. Je manoeuvre et je tire.
“Mayday, Mayday crie Alton dans le micro. On a perdu le contrôle du notre vaisseau !!!”
A son tour, le vaisseau ennemi tire. Ma manoeuvre évite les missiles de justesse. James tire a nouveau mais sans grande réussite.
J’essaie de garder le cap pour éviter les frégates mais les vaisseaux torpillent et finissent par nous toucher. Les secousses sont ressenties par l’ensemble de l’équipage.
L’écran de Steeve est touché. James détecte 4 chasseurs légers. Walter fait un sudoku en calculant son astrogation.
Le tarentule prend des dégas sur le moteur pendant que nous prenons de la vitesse.
Un nouveau tir, touché, on prend dur.
Je tire et fait fuir les quelques vaisseaux restants. Au sein du vaisseau, c’est le brouhaha.
Après avoir rétablie la situation nous évaluons les dégas. La soute est touchée, nous avons perdu 40% de la cargaison de Snooker.
Mais nous sommes sauvés car nous partons en hyper espace. Ouf, nous avons tout juste le temps d’apercevoir les 2 derniers vaisseaux se percuter… quel talent !

Comments

jorsca jorsca

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.