Traveller

Ne jamais faire confiance à un géologue

Alors que le groupe se déplace en suborb, ce dernier est abattu en plein vol. Puis des commandos non identifiés tentent d’éliminer les survivants en les vaporisant a l’aide de sortes de grenades. Nos héros en réchappent, puis survivent dans la jungle un mois avant que les secours ne retrouvent les rescapés.

Un peut plus tard, Jared, un pilote rencontré dans la mésaventure, propose une mission simple : escorter des géologues un peut fauchés sur une planète en cours de terra formation, du nom de Puparkain.
L’équipe est composé d’une jolie blonde, Cynthia, son fiancé Marc, Frank le gros jovial, et le timide Larry.
Il est possible que la mission soit en fait une expédition d’archéologie, que Jared a acceptée pour tenter sa chance avec Cynthia. Mais nous ne saurons jamais ce dont il était vraiment au courant avant le depart.

Un petit arrêt au spacioport, et les joyeux contrebandiers décollent pour le point de fouilles. Sur le trajet, la jalousie de marc commence a déraper.

Puis viens l’atterrissage, le débarquement du matériel, et la réalisation de la vrai nature de la mission.
Le lendemain, cynthia part seule avec les contrebandiers chercher un type de sol propice a la formation de fossiles. Alors que nos héros survolent un lac, et juste au moment ou elle avoue être venue rechercher l’origine d’un artefact trouve ici, une énorme tentacule émerge, agrippe le vaisseau, et l’entraîne sous les flots.
Même si la chose lâche vite sa proie immangeable, les propulseurs sont HS.
Walter se rend compte qu’ils ne sont pas les premiers a subir ce sort. De nombreuses épaves jonchent le fond du lac. Alors que l’équipage débat qui vas aller chercher sur les carlingues les pièces nécessaires a la réparation, Cynthia se jette a l’eau et sort par un sas. Elle s’est mis en tête d’y aller seule. Les pirates l’exhortent a faire demi tour, et le capitaine part la rejoindre. Mais elle s’obstine. Pire, repérant des survivants dans une des autres épave, elle rentre les rejoindres. Évidemment, les dis survivants sont un peut a cran, et commencent a la malmener. Du coup, le capitaine rentre a sa suite. Les survivants sont des pirates, mais Walter fait un deal. La pièce manquante contre un treuillage hors du lac.

Au passage, ils nous expliquent que quelqu’un a mis une prime sur la créature sous marine. Ce qui explique les multiples épaves.

Les pirates hors de l’eau, nous retournons au camp, et cynthia révèle en chemin qu’elle a capturé un jeune spécimen de l’étrange créature quand elle était sous l’eau.
Mais a l’arrivée, un drame les attends. Tous la monde est mort, vaporisé de la même façon que les survivants du crash de suborb. Tous ? Pas tout a fait. Il manque un cadavre, et nous retrouvons les traces d’une personne qui a tranquillement file après le carnage. Larry le traitre, probablement un agent infiltre du gouvernement.

Et une cohortes de troopers débarque, tandis qu’un tir orbital vitrifie le lac.

Le petit groupe déguerpi en se souvenant que les calamars alien géant, ça n’existe pas …

View
Les affaires reprennent
duo queue

La scène ressemble à ces vieux films de SF qui datent du 20ième siècle: la tête qui bourdonne, la sensation du sol poussiéreux et la vision trouble. Le temps de reconstituer les éléments dans ma tête, nous sommes sur Condyole à la recherche d’un type dont la tête est mise à prix. Puis l’attaque de ces saloperies d’aliens, par vague entière en plus des “Fatty” et de leur “artillerie” qui vous balance directement dans la tronche des pods de vaisseaux humain farcis de sorte d’araignées dégueulasse. James est étendu à côté de moi, tout aussi déboussolé.
On se relève, chope des armes et blaste à tour de bras.
Un pod s’écrase dans un bâtiment et ce qui en sort massacre les occupants, on s’y rend et on nettoie à la pétoire.
Le mec qu’on cherchait est mort mais ça ira bien quand même pour la prime.
Retour à Jewel puis contact sur crime.net pour une mission “commerciale”, comprendre: on amène la tune, on fait l’échange et retour au bercail avec la marchandise.
On récupère l’argent le lendemain sur Jewel, dans un rade nommé le “Cyber Mineur”: 200 000 crédits.
Le salon de l’agriculture nous oblige à ne décoller que le lendemain matin.
Deux jour plus tard nous sommes sur Nakege, on ne paie que la journée de stationnement dan un spacio-port minable. Un vaisseau d’une corpo arrive en même temps, deux MIB en descendent, un petit “bip” (NDR: de scan de l’argent qu’on a sur nous).
Nous sommes donc 4 dans le bus qui se rend dans la ville de Nakege.
Une petit bière dans le bar “Chez Maggie”, puis voiture de loc, et en route pour aller voir “Roy” celui qui possède la marchandise.
Attaque en chemin par un pick-up plein de rednecks armés. Bilan: 3 morts côté redneck et une voiture défoncée du notre.
Arrivée à la propriété de Roy, les MIB sont déjà sur place, pour affaire aussi. On poireaute dans le vestibule, pendant que Roy en fini avec ces messieurs qui ressortent pas super content.
L’échange se fait sans heurts mais à la sortie ils nous propose 1 000 000 de crédits pour les données que nous venons de choper. On botte en touche.
De retour au spacio-port, on fait le plein et au moment de mettre les voiles, ces batards en costumes nous tirent à la tourelle laser. Effectivement, on avait “oublié” de refuser, poliment bien sur, leur offre.
Décollage en urgence et retour sur Jewel.

View
Strictement professionnel

Nous posons les pieds pour ce qui semble être la millième fois sur la piste d’atterrissage du spacio-port de Jewel. Notre dernière mission, sensée racheter la précédente s’est tout aussi mal passée et nous appréhendons notre rencontre avec Sabrina. Pour cette fois, un rapport par mail suffira… Étrangement, nous n’avons aucun réponse de notre commanditaire: pas de convocation, de mail de réprimande, rien.
Nous faisons profil bas et profitons de notre escale pour retrouver notre mécano: Steve Laretta.
Notre capitaine tente diligemment, tous les trois jours, de contacter Sabrina et après un mois à terre, un message automatique nous est retourné: “Cette adresse n’existe pas”.
Nous ne sommes pas familier des méthodes des grandes corporations, mais ce genre de messages n’augure rien de bon. Sabrina est sans aucun doute notre employeur principal, mais cette relation purement professionnel va nous pousser à chercher à en savoir d’avantage. Se présenter au siège d’Unitech ne servirait à rien, alors nous nous rendons à la propriété de Sabrina dans le quartier huppé de Jewel. Lors de notre premier passage nous n’avions pas remarqué à quelle point ces habitants étaient à cheval sur la sécurité: des murs de plusieurs mètres de haut, flanqués de caméras assurent la tranquillité des personnes les plus influentes de la planète. Nous nous garons sur le trottoir en face de l’entrée, et Lucas descend du véhicule afin de s’adresser aux gardes.
Comme il fallait s’y attendre nous n’apprendrons rien de cette rapide entrevue: Sabrina, à l’instar de son adresse mail n’existe pas. Alors que nous nous éloignons, je vois clairement le gardien prendre son téléphone et dicter à son interlocuteur notre numéro de plaque d’immatriculation.
De retour au vaisseau, une “mission” s’impose à tous: retrouver Sabrina.
Sans plus de piste, nous décidons de poser un mouchard (caméra et micro) en face de l’entrée de ce qui fut la demeure de Sabrina.
Au alentour de minuit, je remonte la rue, simulant l’ébriété dans mon unique costume, le mouchard dissimulé dans la manche. Ma prestation n’est visiblement pas convaincante, et le garde vient à ma rencontre. Je n’ai pas d’autre choix que de poser l’appareil avant de faire demi-tour sous le regard méfiant du vigile.
A deux coins de rues, je retrouve le reste de l’équipage et nous filons en direction de notre vaisseau.
L’angle n’est pas génial, mais suffisant pour voir et entendre les gardes lors de la relève et aussi confirmé que nous somme bien recherché par l’une des corpos la plus puissante de Jewel.
Il est une heure du matin quand je vois sur les détecteurs un homme, vraisemblablement seul, qui se dirige vers le Takikoma. Un projecteur dans le visage et deux membres d’équipage armés de blaster en haut de la rampe d’accès ne semble pas le perturber plus que cela.
Il se présente sous le nom de X (j’ai pas retrouvé la feuille), comme un de ceux restés fidèle à Sabrina. Il nous incite à mettre les voiles sur le champ, mais alors que nous demandons l’autorisation à la tour de contrôle, la voix à la radio change et nous intime l’ordre de rester au sol. Nous connaissons la chanson, nous coupons la radio et prenons la liberté de décoller.
Une rapide courses poursuite entre notre vaisseau et des intercepteurs de l’impérium s’en suivra mais nous leur échapperons sans grande difficulté.
X nous indique alors un point sur Jewel, aux anipodes, de la capital: c’est la bas que se trouve Sabrina.
Nous rentrons de nouveau dans l’atmosphère et descendons dans une faille jusqu’à un sas, taillé à même la roche. A l’intérieur, un véritable bunker sous-terrain, héberge des scientifiques (dont Eugène), des forces paramilitaires et des membres d’Unitech. X nous conduit directement dans le nouveau bureau de Sabrina, au design identique à celui qu’elle occupait au 32ième étage du siège de sa corporation. Comme si de rien n’était, elle nous explique en quelques mots la situation qui se résume à: nous avons besoin du Takikoma pour téléporter toute cette base sur Emerald !
Tandis que les hommes s’affaire autour de notre vaisseau, nous somme conduit dans nos quartiers. Le réveil le lendemain sera un peu difficile: nous avons la certitude que nous avons été drogués mais ignorons dans quel but. Eugène débarque alors pour requérir mon aide, nous lui arracherons la réponse quant à nos maux de tête. Après un bras et un oeil me voila avec un nouveau corps étranger sous la forme d’une puce de sauvegarde dans la nuque. Je ne sais pas vraiment qu’est ce que c’est mais tant que ça ne me tue pas, je peux faire avec.

View
Chaos Emerald

Par William “Double” Warper
Présent : Walter Ahrens, Alton Steed, William “Double” Warper,Eliott Cooper, Jim D. Fox

Nous étions toujours au spatioport, à guetter si on ne voyait pas notre chère Jill pointer le bout de son nez. Après tout, s’il elle devait réellement quitter la planète, elle n’avait pas 36 solutions.
Après des heures d’attentes, nous commencions à réfléchir à partir. Tant pis, on la retrouverait bien, tôt ou tard, pour lui faire payer sa duperie. Soudain, une ancienne connaissance d’Alton, Jim, qui nous avait sauvé la mise lors du casse de Wave Length Mecanics, nous aperçois et viens dans notre direction. En tour organisé sur la planète, il a perdu son groupe et cherche un moyen de rentrer à Jewell. Ayant deux places vacante, aucune raison de ne pas le laisser monter à bord.
Là un caddy du port nous amène une cargaison de bagages, ceux de Jill. Bizarre. Pourquoi une personne qui nous aurait trahi nous enverrais ses affaires ? Alton réceptionne le tout rapidement pendant que Walter et moi apprêtons le vaisseau. Il nous faut partir vite, car entre temps un groupe de militaire, visiblement à notre recherche, avance dans notre direction. On réalise les manœuvre de routine et décollons sans autorisation car étrangement on tente de nous clouer au sol.

Walter au commande, nous prenons de l’altitude. Là encore rien ne se passe comme prévu, et un vaisseau de petit gabarit (et en piteux état) demande à embarquer, se présentant comme un contact de Sabrina. Méfiant, Alton et moi l’accueillons l’arme au poing, pendant que Jim se met à la tourelle pour accueillir de son coté les StarFighter lancés par l’Impérium.

De la poubelle spéciale, sort un archéologue nommé Eliott. Il nous dis à nouveau qu’il est en mission pour Sabrina et qu’il a des informations sur Jill à nous fournir, en échange de quelques crédits. Mais pas le temps de négocier pour le moment, d’autant que nous sommes pas du genre à entrer dans ce genre de marchandage. Alton et le nouveau, se rendent au poste de pilotage pour faire le point, pendant que je me rends à la deuxième tourelle. Je n’ai presque pas le temps de m’installer et de prendre en main l’arme que l’on m’envoie aux machines pour vérifier les moteurs et être prêt à intervenir en cas de besoin, laissant ma place à Eliott. Pendant ce temps, les vaisseaux ennemis commence à nous canarder, avec succès.

S’ensuit une bataille aérienne, le temps que nous passions en hyper espace.Malgré belles manœuvres d’évitement de Walter, nous sommes touchés à plusieurs reprises et il nous faut nous tenir pour ne pas être blessé par les secousses. Léa qui a été prise au dépourvu subit quelques contusions, mais son mari s’occupe de la mettre en sécurité.

Le calme reviens dès que nous passons en hyper espace. Nous pouvons enfant nous remettre de nos émotions et voir quels sont les informations que nous a apporter notre bonhomme. Et quelles nouvelles. Allant de surprise en surprise, nous apprenons que le traître n’est pas Jill, mais Allan qui bossais pour l’Impérium. Jill au contraire est une assassin payée par Sabrina pour éliminer Allan. Elle est ensuite parti récupérer le diplomate de Emarald afin de le mettre sous protection. Durant sa tentative, elle ainsi que le diplomate, un certain Spencer, ont été grièvement blessé et se retrouve actuellement dans des CryoCap, dans le vaisseau de notre archéologue chargé de les récupérés.

Beaucoup d’information perturbante, et nous ne savons pas à quel saints nous vouer. De toutes façon nous n’avons plus vraiment le choix et arrivé à Jewell, Sabrina nous donnera le fin mot de tout cela.

Durant la semaine de voyage, j’en profite pour remettre un peu d’aplomb l’épave qui traîne dans notre soute et qui contient Jill et Spencer. Une semaine à refaire la carrosserie, peinture, réparer les fuite, etc. J’en profite aussi pour me faire la main sur le moteur du vaisseau, afin de m’améliorer dans ce domaine, vu que les autres ne veulent pas que je touche à celui du Takikoma. Je pense qu’Eliott me remerciera de toutes ces améliorations.

Arrivé à Jewell, Sabrina nous reçoit et confirme les dire de l’archéologue. On lui remet les deux blessé, et nous la quittons avec ses remerciements.

6 mois plus tard, Sabrina nous contacte. Une nouvelle mission. Suite à la signature ratée du traité, nous devons découvrir qui est à l’origine de cet attentat. Nous devons donc nous infiltré comme mercenaire auprès d’une corporation, à Emerald. Notre contact sur place s’appelle Snooker, une connaissance du reste de l’équipage. C’est lui qui nous donnera nos fausses identités ainsi que l’adresse pour le recrutement. Pour cette mission, Eliott nous accompagne, ainsi que Jim qui avait besoin renflouer ses comptes. Nous amenons aussi Spencer pour le faire revenir sur sa planète.

Nous arrivons à Emerald sans encombrant. Un peu surprenant au vu des derniers événements, mais ils semblerait que le Takikoma a quelques alliés utiles.Snooker nous attends au spatioport et nous donne une tablette. Elle contient les informations concernant la mission, et nos nouvelles identité. Sans plus de formalités, Snooker s’en va avec Spencer.

Dans la soirée nous nous rendons dans un bar miteux, situé dans le quartier ouvrier de la ville. Nous devons y rencontrer le contact qui va nous embaucher. Après une rapide discussion, il s’en va et nous dis d’attendre son retour. Nous passons une demi-heure au comptoir à boire ce qu’on nous a vendu comme de la bière, quand un groupe de motard arrive et commencent à nous chercher des noises. Après plusieurs altercations, nous rejoignons la table d’un groupe de maçon et autres gars du bâtiments pour discuter un peu. Puis notre recruteur reviens et nous donne une adresse et un rendez vous le lendemain. Notre mission commence enfin.

Le lieu de rendez-vous se trouve dans le bâtiment d’une grand corporation, enfin à l’arrière plus précisément, dans des bureaux de services à l’abri des regards. Là, un vieux militaire reconverti, nous donne notre première mission. Il nous faut protéger une cargaison d’un point à A vers B. Nous seront accompagnés par deux expérimentés. Une missions de routine en somme. On embarque immédiatement dans le camion et partons à destination. A mi chemin environ, notre convoi subit un barrage. Un autre groupe de mercenaires nous barre la route et descend notre pilote ainsi que nos deux accompagnateurs. S’ensuit un échange de coup de feu. Il nous faut protéger la cargaison à tout pris pour ne pas faire sauter notre couverture et continuer notre mission principale. Et tant pis si nous devons tirer sur les gars avec qui nous avions sympathisé la veille dans le bar. Au final, je réussi à prendre la place du chauffeur et à conduite tant bien que mal avec 3 roues crevées. Pendant ce temps Alton, dans un élan de bravoure, se glisse dans le véhicule ennemis et me dégage la route, empêchant par la même occasion, toute poursuite.

View
Takikoma Team
Ou l'art de l'échec

Nous nous rendons sur Jewel afin de voir Sabrina pour toucher notre récompense. Jing Shu est avec nous mais nous avons perdu Steve et Otto, au passage nous récupérons Double qui attendait sagement sur la tarmac du spacioport.
Après avoir obtenu une entrevue auprès de Sabrina, il s’avère que notre entrée tombe assez mal et nous sommes forcé de décaller le rendez-vous à plus tard dans la soirée. Deux heures plus tard, chez Sabrina, nous faison la rencontre d’un négociateur et d’une juriste respectivement Allan et Jill, que nous somme chargé d’escorter sur Emerald puis de ramener une fois leur mission terminée. Bref on joue les taxis.
Après une altercation assez sérieuse entre Alton et Lucas, cette dernière claque la porte du vaisseau alors que nos invités arrivent.
Le voyage se passe sans encombre: le diplômate est plutôt discret et son assistante étonnament sympatique. Une fois arrivé à Emerald, nous nous rendons à bord de deux voitures différentes dans un hotel de grand standing au bout d’une rue piétonne du même acabit.
Nos client prennent possession de leur chambre et nous sommes prié d’aller nous faire faire un costume dans une boutique voisine. Le lieu comme l’horaire de la négociation étant tenu secret nous attendons sagement nos ordres. La première nuit dans l’hotel, alors que je “monte la garde”, Jill tambourine à la porte: Allan s’est fait assassiné et repose face contre terre le crane transpercé d’une balle. Plusieurs éléments sont étranges: la position du corps, une bouteille de wiskey ouverte sur la table basse tandis que le bouchon est sous un meuble. Nous obtenons les enregistrements des cameras de surveillance sur lesquelles nous voyons ce qui semble être une prostitué sortir de la chambre et fourrer de l’argent dans son soutient gorge. Quelque secondes plus tard, Jill rentre dans la chambre et en ressort tout de suite pour nous prevenir.
Durant le reste de la nuit nous tenterons de remonter la trace de la prostitué et lors qu’enfin nous la trouverons, elle confirmera mes craintes: elle n’a pas tué Allan. Nous tenterons par la suite de retrouver Jill, mais elle a laissé ses valises à l’hotel et nous n’avons que son numéro de portable. Quand le jour se lève, nous attendons encore de la voir débarquer au spacioport pour prendre la fuite mais c’est sans espoir. L’accord qui devait donner un peu plus d’autonomie à Jewel et Emeral vis à vis de l’Impérium à vu ses deux parties se faire assassiner…nous nous sommes fait rouler comme des bleus.

View
Du point A au point C en partant par le point B

Par : Steve Laretta
Présents : à compléter

Comme d’habitude, le capitaine nous largue avec une mission des plus simple …
Transporter quelqu’un avec de la marchandise d’un point A à un point C en passant par le point B…
Le type arrive au point A et déjà, son antipathie se fait sentir…
Le mec n’arrête pas de dire qu’il aurai pu payer plus cher à chaque fois que je lui parle.. Il n’est as trop tard mais il ne bouge pas !!! il reste la..
On a pas chargé la marchandise que déjà un guignol nous cherche l’embrouille …
On n’a pas décollé que le type se plaint qu’on doit attendre ses donzelles…
On est pas partie qu’il tente déjà de se servir dans l’équipage pour ses besoins …
On a pas quitté l’atmosphère que le mec se plaint qu’on est pas attendu ses donzelles. N’avait qu’à pas dire qu’on pouvait enfin y aller !!!
On est pas encore passé en hyper espace qu’on est déjà poursuivis par des pirates où autres …
La coque morfle, le capitaine va me faire la gueule ….
A peine arrivé au point B c’est emmerdes sur emmerdes … Pirates, Police, l’armée etc.. Looping autour la planète cabriole spaciale en veux tu en voila !!
La coque, les moteurs, les tirs des vaiseaux, les tirs depuis les canons de la planète …
Le vaisseau morfle et au retour du capitaine, c’est moi qui vait morfler ….
Tout ce calme … Enfin presque, on est repartis en direction de Jewel … le point C
Va savoir ce qui nous attends à l’arrivée …
Et le mec derrière arrête pas de dire que y rien de spécial dans la soute, que tout est normal …
Une mission simple a bord de la tarentule !!

View
Bad Dreams

C’était ce qui devait être un banal échange.
100 000 crédits pour 5 cartes de guidage de missiles.
William “Double” Warper, Lucas Spider, Otto Sals et moi-même arrivions dans le hangar pour l’échange.
Contrôle de l’argent, contrôle des missiles,
Tout va bien. Sauf au moment de partir.
Tout va bien. Sauf au moment où le mec nous dis de ne pas prendre la tune.
Tout va bien. Sauf au moment où 6 snipers nous mettent en joue.
Tout va bien. Sauf au moment où je dégaine mon arme pendant que Double se jette sur Monsieur C***ard qui ne veut pas respecter l’échange.
Tout va bien. sauf au moment où j’entends plusieurs tirs de snipers.
Tout va bien. sauf au moment où je m’écrase au sol.

Et là, je me réveille… a la morgue… Double à côté de moi, vivant mais a la morgue aussi. Cette sensation, la même qu’il y a quelques semaines. Bordel Otto qu’est-ce qu’on fait à la morgue ?
Tout va bien… apparemment…

View
The blue brick road

Par : William “Double” Warper
Présents : Lucas Spider, Alton Steed, Otto Sals, Walter Ahrens

Et nous voila coursé par un groupe armé jusqu’au dents. Apparemment ils n’ont pas appréciés que nous leur volions ces sacs de cocaïne.
Mais peu importe, ils n’arriveront pas à rattraper ma KITT, sauf si Otto et Alton à l’arrière ne se dépêchent pas à fabriquer le carburant afin que nous puissions sauter du ravin jusque dans la soute du vaisseau.
Walter sur la rampe couvre nos arrières en attendant et descend un véhicule d’une tir dans le pneu.
Nous nous rapprochons dangereusement du bout de la piste, et la préparation d’Otto n’est toujours pas au point. Je commence alors à penser au grand saut qui nous attend… William et KITT, un bon nom pour une telle fin… Et puis le trou noir……

De la lumière… J’ouvre difficilement les yeux… Une voix familière… et le visage d’Otto apparaît. Je suis apparemment allongé sur un lit dans l’infirmerie du vaisseau. Otto m’explique que j’ai été touché pendant la fusillade, mais que tout va bien maintenant. Il semble très satisfait, mais quelque chose me trouble, pourquoi me parle t’il se voix dans la tête ? . Sans trop y réfléchir, je me retombe dans un profond sommeil.

Je me réveille bien plus tard, juste à temps pour le repars. Assez en forme pour me lever, je me joint au reste de l’équipage. Là je fais la connaissance de notre nouvelle cuisinière : Léa, qui semble être la femme d’Alton. Je pense que j’ai loupé beaucoup de choses depuis que je me suis évanoui.

Le vaisseau fait route vers Jewell et je profite du voyage pour lire les journaux de bord afin d’apprendre ce qui s’est passé lors de la course poursuite.
Ainsi, je découvre que je me suis fait tiré dessus et d’un laser m’a salement touché à la tête me laissant pour mort. Alton est le suivant, d’un tir dans le corps. Pour essayer de nous sauver, Walter saute sur KITT avec le treuil pour tenter de nous remorquer à l’intérieur, coûte que coûte. Opération qui fût couronnée de succès.Ensuite Otto à réaliser quelques expériences avec des corps étrangers afin de nous ramener en vie, Alton et moi même.

Beaucoup de choses pour quelques kilos de coke, nous verrons à l’avenir si le jeu en valais la chandelle, même si dans l’immédiat, la revente fût plutôt un succès.

Après 4 semaines de voyages, quelques arrêts et réparations (pour KITT entre autre), nous arrivons à Jewell. Là nous devons entrer en contact avec une certaine Sabrina Marquez, qui nous avait donner notre dernière missions, afin de récupérer la récompense. Comme à l’habitude, Lucas reste au vaisseau, pour se reposer des voyages que nous avons fait.

A l’aide d’un contact, nous nous rendons aux locaux d’Initech et une fois passé la barrière administrative, nous arrivons à la rencontrer.

Après quelques félicitations suite à notre mission, elle nous redonne du travail : récupérer une substance bleue volée par une corporation concurrente. Pour nous aider dans notre tâche, elle nous fourni de nouvelles identités pour nous infiltrer dans la boite. Otto hérite même d’un poste de chercheur au sein de l’entreprise.

Otto, à l’aide d’un de ses contacts (une escorte prénommée Inga) réussi à faire embauché Alton, en tant que commercial chez Wave Length Mecanics. Walter et moi, nous nous infiltreront en tant que client venu voir cette fameuse substance bleue.

Après 2 jours, nous mettons sur pied un plan, grâce aux renseignements fournis par Otto : quelques somnifère pour les gardes, de la nitro et un sac pour balancer le bloc bleu à travers de la fenêtre. KITT non loin du bâtiment pour repartir rapidement.

Le lendemain, le début du plan se déroule presque correctement, les gardes nous posant un peu plus de soucis que prévu. Nous arrivons malgré tout à nous en défaire et récupérons leur armes, puis la substance bleue.

Au moment de sortir, 3 gardes arrivent par les escaliers et nous retournons dans le labo. Alton demande aux gardes de venir négocier, afin de faire entrer un de ses amis qu’il a reconnu. Une petite discussion avec le dénommé Jim nous permettrait de sortir plus facilement.

Hélas ses collègues ne nous laissent peu de temps et lancent l’assaut. La fusillade éclate et un tir de laser vient toucher la mallette tenue par Alton, qui contient la substance bleue. Le décor autour de nous change et nous nous retrouvons dans les airs, dans ce qui semble être une vision du passée de Jewell. Cete vision temporaire ne semble affecter que Alton, Otto et moi et bientôt nous nous retrouvons à nouveau dans le labo, pris dans la fusillade.

Après quelques échanges, 3 des 4 gardes sont mis à terre, le dernier prend la fuite. De notre coté, seul Jim semble avoir été grièvement touché. Otto s’occupe donc de la remettre sur pied, fort de ses dernière expérimentations. Une fois d’attaque, Jim nous aide à nous enfuir avec la substance bleue, et nous partons à bord de KITT vers les locaux de Initech.

View
Le bunker de la mort

Par : Alton Steed
Présents : Lucas Spider, Alton Steed, Steve Laretta

1 mois après avoir rencontré et sauvé Akassa, nous nous retrouvons dans un bar lugubre de Riverland.
Lucas, Steeve et moi même avons rendez-vous avec Rohn pour lui vendre une sorte de boule de crytal précieuse. Alors que nous nous avançons vers Rohn je m’aperçois qu’un client du bars dégaine son arme en regardant Rohn. Là tout s’enchaine très vite :
Steve lui explose la tête,
Lucas dégomme un type sur la balustrade, qui tombe de la balustrade sur une table qui asperge les personnes attablé de spaghetti bolo
Je cours vers notre homme (Rohn) pour nous identifier
Un tire me frole et touche Rohn.
Steve éclate le type qui vient de tirer sur Rohn
Lucas s’écha… fait un replis stratégique prêt de l’escalier de sortie.
Je saute devant Rohn et place la table pour nous mettre a couvert
Steve se planq… place stratégiquement sous la table la plus proche.
Je calme le jeu et nous partons avec Rohn et ces 2 gardes du corps voir son médecin.
Quelques longues minutes plus tard, Rohn et guérit, l’échange s’effectue pour une valeur de 150 000 crédit et Rohn nous en doit une !

De retour au vaisseau, un livreur nous apport un message au vaisseau. C’est Sabrina qui nous envoi une nouvelle mission. J’espère que cette fois le vaisseau restera intact.
Elle nous apprend aussi que l impérium est très occupé par la planète Lysen ou Esalin ou Ys, je ne sais plus, je me perd avec tout ces noms de planète.
Donc la mission, rechercher 4 scientifiques qui travaille sur une recherche secrète de tolérance aux implants. Le rendez-vous est un ancien bunker militaire sur Condyale.
Nos 4 scientifiques sont :
- Clemens Steimer
- Tobias Heder
- Anja Müller
- Jessica Ebner

Nous partons donc sur cette planète perdu à la frontière de la bordure pour rechercher ces scientiques 40 000 crédits d essence pour l allez – retour. Voyage sans problème, Steeve sur son catalogue de robot, moi sur mon bouquin de diplomatie pendant que le capitaine nous fait a manger… ah non, on a pas fait les courses… et merde semaine ration T_T
Arrivé dans un astroport que je qualifierai de pittoresque avec toute la diplomatie possible que l’on peut mettre dans cette adjectif.

A coté de nous un vaisseau Corvette, très classe, surement une corpo, bizarre sur cette planète, méfions-nous. Un employé du statio port nous accoste pour payer les frais de parking. 800 crédits la semaine. L’employé n as pas la langue dans sa poche, on apprend qu un vaisseau est sur le point de se faire “récupérer”. Les dates concordent avec la disparition des scientifique, je paye donc le retard de parking pour que le vaisseau reste ici. Cette employé est aussi Barman, je paye ma tournée, Steeve suis et capitaine s’endors sous le poids de la fatigue de sa semaine de pilotage.
C’est donc avec Steeve que nous partons à la recherche de nos quatre scientifiques, en corvette, La Corvette, gracieusement réparer par Double. Nous arrivons donc dans la ville voisine au bunker suite au indique de l’ouvrier de l’astroport. là nous faisons la rencontre de Taylor, un des fermiers du village, de sa femme Marguerite, de son fils Pierrot et de ses vaches dont une qui a le nom de son ex-femme. Ca tombe bien, ce soir on tue un mouton (Steeve fait la saignée). La soirée est très alcooliser, nous racontons nos histoires, jouons avec les enfants et puis paff blackout on se réveille dans la grange. Nous retrouvons Pierrot qui nous présente Gabriel, ado prometteur qui nous guide au bunker en échange de crédit. Nous acceptons. Arrivée devant le bunker, la porte est fermée et Pierrot nous a suivi… le gredin cependant on entre dans le bunker grâce à lui.
À la première porte une femme plus animal qu humaine ce jette sur nous. Je suis terrifié mais Steve lui explose la tête. C’était Jessica une des 4 scientifiques. Nous continuons l’exploration du bunker. Il semblerai qu’une des expérience est mal tournée. En peu plus loin nous tombons sur 4 infectés. Pendant la bataille, Steeve ce fait Vomir dessus. Pierrot ce fait attraper dans la foulée, j’interviens vite mais Pierrot ce fait quand même mordre. Heureusement ce n’est qu’une égratignure. Nous continuons notre avancé dans la recherche, il y a un antidote et des survivant semble toujours en vie. Cependant, nous retrouvons aussi Tobias Eder est mort. Nous entendons des coups de blaster, nous accourons vers le bruit. Ce sont les 2 scientifiques manquant. Nous mettons tout en oeuvre pour les protéger pendant qu’ils récupèrent les ingrédients pour l antidote. 4 nouveaux infectés arrivent (dont 2 enfants). C’est un carnage. Pendant les échanges Pierrot mord Gabriel. Nous tirons donc dans la jambe de Pierrot pour le rendre inoffensif. Je prend Gabriel avec moi pour pas qu il se fasse manger. Steeve commence a perdre les plombs. Je cours vers la sortie tout en faisant attention de laisser gabriel dans un endroit seul.
Je retrouve nos 2 scientifiques, Otto prépare l’antidote. Les infectés redeviennent des être humains.
Maintenant cap pour Jewell pour voir Sabrina et trouver une nouvelle jambe à Pierrot.

View
La ville souterraine part. 2

Alors que nous battons contre les pillards qui occupent l’entrepôt, Lucas et Double nous rejoignent (je passe sur le fait que Double m’ait prit pour un ennemi). Une grenade incendiaire les met à mal mais un mystérieux robot équipé de multiples bras avec à leurs extrémités des lames finira “proprement” le boulot. Au passage, Li-anne, qui a tenté de communiquer avec la bestiole en est quitte un bon mal de crâne et visiblement un changement assez radical de sa personnalité … Mais qui suis-je pour critiquer une femme qui aime l’humour gras de Steve. Nous suivons le droïde qui nous mène jusqu’à l’hologramme d’une femme qui ne se souvient pas de son passé mais existe dans le réseau depuis bien longtemps.
Celle-ci contrôle une partie des robots, l’autre étant sous la coupe de Matsuda. Clairement, ce Matsuda est responsable de l’agressivité des robots en surface contre les humains.
Elle a aussi secouru Otto qui baigne dans un liquide verdâtre avec de sérieuses blessures.
Nous acceptons donc la demande d’assistance de Lilas (le nom temporaire que nous lui avons donné).
Equipés de deux bombes EMP, nous partons pour le générateur principal que nous désactiverons avant de saboter le système de secours de Matsuda, le mettant hors d’état de nuire.
Nous rencontrons en chemin un groupe de 3 robots volants qui ne nous poserons pas beaucoup de problème, mais quelques instants plus tard, Double aura la mauvaise idée de tirer sur une poutre qui en tombant, en plus de le blesser grièvement, détruira un des deux robots qui nous accompagnaient et transportaient les bombes.
Arrivée au générateur principal, le plan à quelque peu changé, nous allons détruire celui-ci avec la bombe EMP qu’il nous reste et alimenterons via notre vaisseau Lilas, qui fort de cet avantage énergétique devrait pouvoir renverser Matsuda.
Je reste à bonne distance de l’explosion de la bombe déclenchée par Double, une partie de moi (au sens propre) me disant que ce n’est pas une bonne idée de rester dans la zone d’effet d’un champ magnétique destiné à griller tout ce qui est électronique. A peine étions nous sortie de la pièce qu’un nouveau groupe de 3 robots volants nous assaillent: ils connaitront le même sort que leur prédécesseurs. 3 – 0 match allée, 3 – 0 match retour.
Le reste de la mission se passe sans encombre et avant la fin de la journée, Matsuda n’est plus et Lilas a récupéré une partie de ses souvenirs d’humaine: elle prétend ne nommer Akasa Tamaki.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.