Traveller

Du point A au point C en partant par le point B

Par : Steve Laretta
Présents : à compléter

Comme d’habitude, le capitaine nous largue avec une mission des plus simple …
Transporter quelqu’un avec de la marchandise d’un point A à un point C en passant par le point B…
Le type arrive au point A et déjà, son antipathie se fait sentir…
Le mec n’arrête pas de dire qu’il aurai pu payer plus cher à chaque fois que je lui parle.. Il n’est as trop tard mais il ne bouge pas !!! il reste la..
On a pas chargé la marchandise que déjà un guignol nous cherche l’embrouille …
On n’a pas décollé que le type se plaint qu’on doit attendre ses donzelles…
On est pas partie qu’il tente déjà de se servir dans l’équipage pour ses besoins …
On a pas quitté l’atmosphère que le mec se plaint qu’on est pas attendu ses donzelles. N’avait qu’à pas dire qu’on pouvait enfin y aller !!!
On est pas encore passé en hyper espace qu’on est déjà poursuivis par des pirates où autres …
La coque morfle, le capitaine va me faire la gueule ….
A peine arrivé au point B c’est emmerdes sur emmerdes … Pirates, Police, l’armée etc.. Looping autour la planète cabriole spaciale en veux tu en voila !!
La coque, les moteurs, les tirs des vaiseaux, les tirs depuis les canons de la planète …
Le vaisseau morfle et au retour du capitaine, c’est moi qui vait morfler ….
Tout ce calme … Enfin presque, on est repartis en direction de Jewel … le point C
Va savoir ce qui nous attends à l’arrivée …
Et le mec derrière arrête pas de dire que y rien de spécial dans la soute, que tout est normal …
Une mission simple a bord de la tarentule !!

View
Bad Dreams

C’était ce qui devait être un banal échange.
100 000 crédits pour 5 cartes de guidage de missiles.
William “Double” Warper, Lucas Spider, Otto Sals et moi-même arrivions dans le hangar pour l’échange.
Contrôle de l’argent, contrôle des missiles,
Tout va bien. Sauf au moment de partir.
Tout va bien. Sauf au moment où le mec nous dis de ne pas prendre la tune.
Tout va bien. Sauf au moment où 6 snipers nous mettent en joue.
Tout va bien. Sauf au moment où je dégaine mon arme pendant que Double se jette sur Monsieur C***ard qui ne veut pas respecter l’échange.
Tout va bien. sauf au moment où j’entends plusieurs tirs de snipers.
Tout va bien. sauf au moment où je m’écrase au sol.

Et là, je me réveille… a la morgue… Double à côté de moi, vivant mais a la morgue aussi. Cette sensation, la même qu’il y a quelques semaines. Bordel Otto qu’est-ce qu’on fait à la morgue ?
Tout va bien… apparemment…

View
The blue brick road

Par : William “Double” Warper
Présents : Lucas Spider, Alton Steed, Otto Sals, Walter Ahrens

Et nous voila coursé par un groupe armé jusqu’au dents. Apparemment ils n’ont pas appréciés que nous leur volions ces sacs de cocaïne.
Mais peu importe, ils n’arriveront pas à rattraper ma KITT, sauf si Otto et Alton à l’arrière ne se dépêchent pas à fabriquer le carburant afin que nous puissions sauter du ravin jusque dans la soute du vaisseau.
Walter sur la rampe couvre nos arrières en attendant et descend un véhicule d’une tir dans le pneu.
Nous nous rapprochons dangereusement du bout de la piste, et la préparation d’Otto n’est toujours pas au point. Je commence alors à penser au grand saut qui nous attend… William et KITT, un bon nom pour une telle fin… Et puis le trou noir……

De la lumière… J’ouvre difficilement les yeux… Une voix familière… et le visage d’Otto apparaît. Je suis apparemment allongé sur un lit dans l’infirmerie du vaisseau. Otto m’explique que j’ai été touché pendant la fusillade, mais que tout va bien maintenant. Il semble très satisfait, mais quelque chose me trouble, pourquoi me parle t’il se voix dans la tête ? . Sans trop y réfléchir, je me retombe dans un profond sommeil.

Je me réveille bien plus tard, juste à temps pour le repars. Assez en forme pour me lever, je me joint au reste de l’équipage. Là je fais la connaissance de notre nouvelle cuisinière : Léa, qui semble être la femme d’Alton. Je pense que j’ai loupé beaucoup de choses depuis que je me suis évanoui.

Le vaisseau fait route vers Jewell et je profite du voyage pour lire les journaux de bord afin d’apprendre ce qui s’est passé lors de la course poursuite.
Ainsi, je découvre que je me suis fait tiré dessus et d’un laser m’a salement touché à la tête me laissant pour mort. Alton est le suivant, d’un tir dans le corps. Pour essayer de nous sauver, Walter saute sur KITT avec le treuil pour tenter de nous remorquer à l’intérieur, coûte que coûte. Opération qui fût couronnée de succès.Ensuite Otto à réaliser quelques expériences avec des corps étrangers afin de nous ramener en vie, Alton et moi même.

Beaucoup de choses pour quelques kilos de coke, nous verrons à l’avenir si le jeu en valais la chandelle, même si dans l’immédiat, la revente fût plutôt un succès.

Après 4 semaines de voyages, quelques arrêts et réparations (pour KITT entre autre), nous arrivons à Jewell. Là nous devons entrer en contact avec une certaine Sabrina Marquez, qui nous avait donner notre dernière missions, afin de récupérer la récompense. Comme à l’habitude, Lucas reste au vaisseau, pour se reposer des voyages que nous avons fait.

A l’aide d’un contact, nous nous rendons aux locaux d’Initech et une fois passé la barrière administrative, nous arrivons à la rencontrer.

Après quelques félicitations suite à notre mission, elle nous redonne du travail : récupérer une substance bleue volée par une corporation concurrente. Pour nous aider dans notre tâche, elle nous fourni de nouvelles identités pour nous infiltrer dans la boite. Otto hérite même d’un poste de chercheur au sein de l’entreprise.

Otto, à l’aide d’un de ses contacts (une escorte prénommée Inga) réussi à faire embauché Alton, en tant que commercial chez Wave Length Mecanics. Walter et moi, nous nous infiltreront en tant que client venu voir cette fameuse substance bleue.

Après 2 jours, nous mettons sur pied un plan, grâce aux renseignements fournis par Otto : quelques somnifère pour les gardes, de la nitro et un sac pour balancer le bloc bleu à travers de la fenêtre. KITT non loin du bâtiment pour repartir rapidement.

Le lendemain, le début du plan se déroule presque correctement, les gardes nous posant un peu plus de soucis que prévu. Nous arrivons malgré tout à nous en défaire et récupérons leur armes, puis la substance bleue.

Au moment de sortir, 3 gardes arrivent par les escaliers et nous retournons dans le labo. Alton demande aux gardes de venir négocier, afin de faire entrer un de ses amis qu’il a reconnu. Une petite discussion avec le dénommé Jim nous permettrait de sortir plus facilement.

Hélas ses collègues ne nous laissent peu de temps et lancent l’assaut. La fusillade éclate et un tir de laser vient toucher la mallette tenue par Alton, qui contient la substance bleue. Le décor autour de nous change et nous nous retrouvons dans les airs, dans ce qui semble être une vision du passée de Jewell. Cete vision temporaire ne semble affecter que Alton, Otto et moi et bientôt nous nous retrouvons à nouveau dans le labo, pris dans la fusillade.

Après quelques échanges, 3 des 4 gardes sont mis à terre, le dernier prend la fuite. De notre coté, seul Jim semble avoir été grièvement touché. Otto s’occupe donc de la remettre sur pied, fort de ses dernière expérimentations. Une fois d’attaque, Jim nous aide à nous enfuir avec la substance bleue, et nous partons à bord de KITT vers les locaux de Initech.

View
Le bunker de la mort

Par : Alton Steed
Présents : Lucas Spider, Alton Steed, Steve Laretta

1 mois après avoir rencontré et sauvé Akassa, nous nous retrouvons dans un bar lugubre de Riverland.
Lucas, Steeve et moi même avons rendez-vous avec Rohn pour lui vendre une sorte de boule de crytal précieuse. Alors que nous nous avançons vers Rohn je m’aperçois qu’un client du bars dégaine son arme en regardant Rohn. Là tout s’enchaine très vite :
Steve lui explose la tête,
Lucas dégomme un type sur la balustrade, qui tombe de la balustrade sur une table qui asperge les personnes attablé de spaghetti bolo
Je cours vers notre homme (Rohn) pour nous identifier
Un tire me frole et touche Rohn.
Steve éclate le type qui vient de tirer sur Rohn
Lucas s’écha… fait un replis stratégique prêt de l’escalier de sortie.
Je saute devant Rohn et place la table pour nous mettre a couvert
Steve se planq… place stratégiquement sous la table la plus proche.
Je calme le jeu et nous partons avec Rohn et ces 2 gardes du corps voir son médecin.
Quelques longues minutes plus tard, Rohn et guérit, l’échange s’effectue pour une valeur de 150 000 crédit et Rohn nous en doit une !

De retour au vaisseau, un livreur nous apport un message au vaisseau. C’est Sabrina qui nous envoi une nouvelle mission. J’espère que cette fois le vaisseau restera intact.
Elle nous apprend aussi que l impérium est très occupé par la planète Lysen ou Esalin ou Ys, je ne sais plus, je me perd avec tout ces noms de planète.
Donc la mission, rechercher 4 scientifiques qui travaille sur une recherche secrète de tolérance aux implants. Le rendez-vous est un ancien bunker militaire sur Condyale.
Nos 4 scientifiques sont :
- Clemens Steimer
- Tobias Heder
- Anja Müller
- Jessica Ebner

Nous partons donc sur cette planète perdu à la frontière de la bordure pour rechercher ces scientiques 40 000 crédits d essence pour l allez – retour. Voyage sans problème, Steeve sur son catalogue de robot, moi sur mon bouquin de diplomatie pendant que le capitaine nous fait a manger… ah non, on a pas fait les courses… et merde semaine ration T_T
Arrivé dans un astroport que je qualifierai de pittoresque avec toute la diplomatie possible que l’on peut mettre dans cette adjectif.

A coté de nous un vaisseau Corvette, très classe, surement une corpo, bizarre sur cette planète, méfions-nous. Un employé du statio port nous accoste pour payer les frais de parking. 800 crédits la semaine. L’employé n as pas la langue dans sa poche, on apprend qu un vaisseau est sur le point de se faire “récupérer”. Les dates concordent avec la disparition des scientifique, je paye donc le retard de parking pour que le vaisseau reste ici. Cette employé est aussi Barman, je paye ma tournée, Steeve suis et capitaine s’endors sous le poids de la fatigue de sa semaine de pilotage.
C’est donc avec Steeve que nous partons à la recherche de nos quatre scientifiques, en corvette, La Corvette, gracieusement réparer par Double. Nous arrivons donc dans la ville voisine au bunker suite au indique de l’ouvrier de l’astroport. là nous faisons la rencontre de Taylor, un des fermiers du village, de sa femme Marguerite, de son fils Pierrot et de ses vaches dont une qui a le nom de son ex-femme. Ca tombe bien, ce soir on tue un mouton (Steeve fait la saignée). La soirée est très alcooliser, nous racontons nos histoires, jouons avec les enfants et puis paff blackout on se réveille dans la grange. Nous retrouvons Pierrot qui nous présente Gabriel, ado prometteur qui nous guide au bunker en échange de crédit. Nous acceptons. Arrivée devant le bunker, la porte est fermée et Pierrot nous a suivi… le gredin cependant on entre dans le bunker grâce à lui.
À la première porte une femme plus animal qu humaine ce jette sur nous. Je suis terrifié mais Steve lui explose la tête. C’était Jessica une des 4 scientifiques. Nous continuons l’exploration du bunker. Il semblerai qu’une des expérience est mal tournée. En peu plus loin nous tombons sur 4 infectés. Pendant la bataille, Steeve ce fait Vomir dessus. Pierrot ce fait attraper dans la foulée, j’interviens vite mais Pierrot ce fait quand même mordre. Heureusement ce n’est qu’une égratignure. Nous continuons notre avancé dans la recherche, il y a un antidote et des survivant semble toujours en vie. Cependant, nous retrouvons aussi Tobias Eder est mort. Nous entendons des coups de blaster, nous accourons vers le bruit. Ce sont les 2 scientifiques manquant. Nous mettons tout en oeuvre pour les protéger pendant qu’ils récupèrent les ingrédients pour l antidote. 4 nouveaux infectés arrivent (dont 2 enfants). C’est un carnage. Pendant les échanges Pierrot mord Gabriel. Nous tirons donc dans la jambe de Pierrot pour le rendre inoffensif. Je prend Gabriel avec moi pour pas qu il se fasse manger. Steeve commence a perdre les plombs. Je cours vers la sortie tout en faisant attention de laisser gabriel dans un endroit seul.
Je retrouve nos 2 scientifiques, Otto prépare l’antidote. Les infectés redeviennent des être humains.
Maintenant cap pour Jewell pour voir Sabrina et trouver une nouvelle jambe à Pierrot.

View
La ville souterraine part. 2

Alors que nous battons contre les pillards qui occupent l’entrepôt, Lucas et Double nous rejoignent (je passe sur le fait que Double m’ait prit pour un ennemi). Une grenade incendiaire les met à mal mais un mystérieux robot équipé de multiples bras avec à leurs extrémités des lames finira “proprement” le boulot. Au passage, Li-anne, qui a tenté de communiquer avec la bestiole en est quitte un bon mal de crâne et visiblement un changement assez radical de sa personnalité … Mais qui suis-je pour critiquer une femme qui aime l’humour gras de Steve. Nous suivons le droïde qui nous mène jusqu’à l’hologramme d’une femme qui ne se souvient pas de son passé mais existe dans le réseau depuis bien longtemps.
Celle-ci contrôle une partie des robots, l’autre étant sous la coupe de Matsuda. Clairement, ce Matsuda est responsable de l’agressivité des robots en surface contre les humains.
Elle a aussi secouru Otto qui baigne dans un liquide verdâtre avec de sérieuses blessures.
Nous acceptons donc la demande d’assistance de Lilas (le nom temporaire que nous lui avons donné).
Equipés de deux bombes EMP, nous partons pour le générateur principal que nous désactiverons avant de saboter le système de secours de Matsuda, le mettant hors d’état de nuire.
Nous rencontrons en chemin un groupe de 3 robots volants qui ne nous poserons pas beaucoup de problème, mais quelques instants plus tard, Double aura la mauvaise idée de tirer sur une poutre qui en tombant, en plus de le blesser grièvement, détruira un des deux robots qui nous accompagnaient et transportaient les bombes.
Arrivée au générateur principal, le plan à quelque peu changé, nous allons détruire celui-ci avec la bombe EMP qu’il nous reste et alimenterons via notre vaisseau Lilas, qui fort de cet avantage énergétique devrait pouvoir renverser Matsuda.
Je reste à bonne distance de l’explosion de la bombe déclenchée par Double, une partie de moi (au sens propre) me disant que ce n’est pas une bonne idée de rester dans la zone d’effet d’un champ magnétique destiné à griller tout ce qui est électronique. A peine étions nous sortie de la pièce qu’un nouveau groupe de 3 robots volants nous assaillent: ils connaitront le même sort que leur prédécesseurs. 3 – 0 match allée, 3 – 0 match retour.
Le reste de la mission se passe sans encombre et avant la fin de la journée, Matsuda n’est plus et Lilas a récupéré une partie de ses souvenirs d’humaine: elle prétend ne nommer Akasa Tamaki.

View
La ville souterraine

Lors d’un raid, tout le monde tombe dans un trou.
Il se trouve que c’est une ville souterraine, le vaisseau est tombé lui aussi.
Il y a des drôles de boules que seul Otto semble pouvoir utiliser.

James Remar et Steve Laretta se trouvait dans le vaisseau après l’évasion de Steve, James est blessé.

Otto semble possédé, il part avec un véhicule de transport. Les autres suivent mais tombent dans une embuscade.

View
Aodaï, continue...

Par : William “Double” Warper

La sortie du jour s’était soldée par un échec. Presque toute l’escouade avait été décimée. Un groupe de créature volante c’était installé près de mon coin favori #5 et il semblerait que je ne puisse plus y aller avant un moment.

Alors que je réparais Queett pour le lendemain, le central m’envoies de nouveaux membres pour l’équipe Vautour. De nouvelles carcasses pour charognard, me suis je dis en les voyant arriver; l’équipe porte bien son nom…

Je montre à ce qui semble être leur capitaine, une certaine Lucas, le buggy qu’elle devra conduire demain, si elle y arrive pendant que son coéquipier, Walter, se lance dans la remise en état du véhicule. Je montre rapidement au dernier mercenaire le fonctionnement de la tourelle dont il aura la charge, avant de me remettre à mes réparations…Alton qu’il s’appelle… Un nom qui fait remonter des souvenirs… Serait-ce… Non impossible.

Après une nuit réparatrice et un bon petit déjeuner à la caserne, nous voilà repartis dans le désert, direction le point #1. Au bout d’un moment, un nuage de fumée apparaît au loin. Amis, ennemis, difficile de dire, mais dans tous les cas il faut se rapprocher pour engager le « contact ».

Arrivé à 500m, je discerne enfin les formes. Il s’agit de ces satanés robots. Deux volants, deux droïdes et un taxi. La chasse peut commencer.

Je prends la perpendiculaire, pour mettre ces tas de ferrailles dans le champ de vision de la tourelle arrière. Ils se mettant dans notre sillage et Lucas fait de même. Ces saletés sont prisent en sandwich, leur temps est compté. Pendant que la bataille fait rage dans mon dos, j’essaye de me concentrer sur la conduite. Une pierre, un cahot, et un droïde s’accroche à ma carrosserie. Cette merde plante ses griffes dans ma Queett, me blesse et bousille des heures de travail, sans que je puisse la déloger. Impossible de rester concentrer dans ses conditions. Dans une dernière manœuvre, j’arrête mon buggy et sort mon fusil, prêt à réduire ces robots en pièces détachés.

Les robots ne sont pas les seuls surpris de cet arrêt brutal. L’autre buggy négocie un virage brutal pour m’éviter. Encore un signe qu’elle n’a pas compris, il faudra que je lui fasse un cours sur le langage de chauffeur. Mais pour le moment un taxi enragé me fonce dessus. Un tir dans les pneus et le voilà planté dans les dunes. Un de moins, plus que 4. Alton descend un des droïde, avant de se mettre à couvert sous la voiture et un des volants fonce vers moi. Après quelques échanges de tir et d’esquive sur le fil, j’arrive à briser une des ailes métallique et l’engin part en vrille pour s’enfoncer dans le sable à quelques mètres de là. Je me remets rapidement sur pied et je constate que Lucas et Walter ont régler les problèmes de leur côté également. Finalement ils ne sont peut-être pas si mauvais.p.
Alors que nous chargeons les carcasses dans les paniers, un vaisseau aux armes de l’Impérium amorce une descente sur la planète et dans un flash de laser, se fait pulvériser. Il est inhabituel de croiser des Impériaux ici, mais vu ce qu’il en reste, ce n’est pas bien grave.

Nous prenons ensuite la direction de la ville. Sur demande de mes trois comparses, nous effectuons un détour vers leur vaisseau, ou du moins ce qu’il en reste. Sans protection dans une tempête, c’est déjà bien qu’ils aient survécu. Pendant que les autres discutent avec le dénommé Otto, Alton en profite pour me montrer un de ses butins : une Corvette endommagée. Une belle pièce. Faudra que je fourre mon nez dedans à l’occasion.

De retour en ville, nous récupérons notre part pour les têtes que nous avons ramené. Une belle somme. Puis direction l’atelier pour soigner Queett, avant l’heure du discours de Millard Tholan. Quelques que coups de marteau plus tard, il est temps d’aller écouter la sagesse de Millard. Malheureusement, les sirènes de tempête viennent casser momentanément l’ambiance de liesse. Cela aurait pu être anodin si les boucliers s’étaient activés directement. Mais ni le principal, ni le secours ne semblent fonctionner. Tant pis pour les sages paroles de Tholan, il y a plus urgent à faire.

Avec mes deux coéquipiers qui semblaient plus pressé de sortir de là, je me dirige vers le bunker autour du pylône du bouclier. L’entrée est grande ouverte, cela n’annonce rien de bon. Et ce n’est pas le cadavre à l’entrée qui nous dira le contraire. A l’aide d’une torche de fortune, nous avançons dans le bâtiment sans lumière, en direction de la salle des machines. Arrivé à l’entrée du couloir principal, nous sommes attaqués. Les malfaiteurs nous attendaient, armes au poing. Juste le temps de se planquer et la fusillade commençait. Entre de salve de nos adversaires, Walter se précipite au corps à corps, pendant que j’assure ses arrières avec un tir de barrage. Alton, n’ayant pas d’arme sur lui, lance les objets qui lui tombent sous la main pour distraire l’attention de nos assaillants. Ceux-ci par contre semblent mieux équiper, et n’hésitent pas à nous envoyer une grenade. Sans réfléchir, je me jette dessus pour leur renvoyer… Un de moins. Walter termine rapidement le sien également. Le dernier, se barricade dans un bureau mais ne résiste pas longtemps. On l’interroge rapidement pour savoir ce qu’ils ont fait sans trop de succès. Mais le temps presse, nous le laissons là, ligoté pour en apprendre plus après. Une fois dans la salle des machines, nous rebranchons le système. Pas de casse, tant mieux. Enfin, nous ressortons du bunker, sans notre prisonnier qui a réussi malgré tout à prendre la fuite. Pas grave l’essentiel, c’est que le bouclier soit en place.

View
Aodaï, toujours....
Let's go rampage

Aprés la perte de bidule, et deux aller-retours au vaisseau, nous nous engageons dans une esquade sous les ordres de Millard Tholan. L’équipe qui nous attend à souffert de lourdes pertes et est en sous-effectif. Ils sont 3 pour 3 véhicules et semblent tout droit sortis d’un jeux vidéo: Jack la brute baraqué, Vincent le mécano et Li-Ann la pin-up assassine. Lors de notre première sortie nous montons tous dans un gros buggy customisé avec tourelle centrale, sauf James qui décide de monter avec Li-Ann dans un side-car. Après quelques heures de route dans le desert nous arrivons à un contrefort qui protège une ‘ville’ ou les robots se rassemblent.
Lorque l’attaque débute, tout se passe bien pour nous et nous engrangeons les carcasses de robot, mais James après avoir percuté un droïde, se retourve séparé du véhicule, sa nacelle s’étant écrasée dans un building dans l’avenue centrale au beau millieu des ennemies. Nous fonçons à son secours et le tirons de là sans plus de dommage. L’assaut prend fin sur ce geste héroïque, et nous quittons les lieux alors que des droïdes de combats font leur apparition sur les toits des immeubles.

View
Aodaï, encore…

Alors que nous expliquions l’état des lieux à Steve Laretta, les préparatifs pour sortir du saut se bouclèrent. Tous a nos poste ça va secouer ! Ni une, ni deux, bim on sort paff on s’écrase sur la planète qui vient d’apparaître devant nous. Je passerai sur le sujet de la somnolence du capitaine à un moment pareil… serai-ce ça, son sang froid légendaire ?
Bref, état des lieux, 2 trous dans la coque, et, le moteur en conserve… Cloué au sol… super. Et comme c’est toujours la fête, une troupe de buggy accompagné de personnes et d’objets peu recommandable fonce droit sur nous. James Remar se prépare a la tourelle mais celle-ci dysfonctionne. Il remarque aussi que le nuage crée par les buggys est bizarre. Otto Sals jette un coup d’œil. Il s’agit d’une tempête de sable. Au moins les buggys ne viennent pas pour nous. James Remar fait l’expérience de la collecte d’information a l’aide de son drone. Expérience plutôt concluante. on apprend que la tempête est très dangereuse. Au détriment de son drone.
Alors, que tout le monde essaye de trouver des solutions, coupure de courant. re super. Non, ce n’est pas juste le courant mais tous les systèmes électonique qui sont mort. Super super super.
Heureusement, Otto Sals, prépare un cocktail pour réparer tout ça. Cocktail apparemment très efficace puisque avant même de remettre la carte mère dans le système de survie, le courant été revenu.
Nous partons donc à la soute pour nous mettre a l’abri. Se déroule alors une partie de carte. Victoire de Walter, la martingale ne fonctionnant pas. A ce moment la, la tempête arrive (elle en a mis du temps). Je prend un des “calmants” d’Otto et m installe dans la corvette.
Je n’aurai qu’une chose à dire : Quelle course !!!
Une fois la tempête nous ressortons de la soute non sans mal. Le spectacle devant nos yeux est désolant. Le vaisseau, qui venait d’être remis a neuf, est a nouveau, détruit.

View
The Lost Planet (partie 2)

par James Remar
Présents : Lucas Spider, Otto Salz, Alton Steed, Walter Ahrens et James Remar

Nous sommes enfin rentrés dans le vaisseau, mais nos problèmes sont loin d’être terminés. Nous devons nous échapper de ce lieu mais nous devons attendre la fin du ravitaillement avant de décoller. Le capitaine décide d’activer le bouclier de notre vaisseau, aidé de Walter. Pendant ce temps, Alton et moi, nous prenons part au combat, via nos 2 tourelles. Alton, de son coté, tire à tout va et du mien, je remarque que les araignées attaquent le cable du réservoir et finalement, elles s’en vont se cacher dans le sable. Otto prend alors comme décision de sortir pour enlever le câble du réservoir. Je vais le voir pour lui demander comment je peux détecter ces araignées, qui ne sont pas détectables par la chaleur. Mais étant bizarrement euphorique, il se précipite à l’extérieur au lieu de me répondre. Conséquence de cette absence de réponse, j’utilise mes capteurs en espérant que cette attaque se termine vite mais, malheureusement, je détecte un nombre incalculable de bestioles au dessus de notre vaisseau (je saurais plus tard qu’il n y avait pas de bestiole. Otto, je te retiens!!).
Pendant ce temps, Otto détache le câble mais se rend compte qu’il l’a sorti trop vite (85% de carburant pour le moment. Il rattache donc le câble, quel boulet !!!!
Une fois les 100% de carburant dans le réservoir, Otto redétache le câble. Il rentre alors dans la soute.
Le capitaine décolle alors de suite. Otto est toujours aussi speed. Il souhaite aller sut sa planète Tidus en urgence. Mais alors que nous survolons le hangar, son euphorie disparaît. Mais que lui arrive t-il ? Trop de drogue ?
Il nous expliquera que son départ était demandé par les bestioles (apparemment, il peut communiquer avec elles via des ondes). Suite à notre décollage, les bestioles ressortent de la terre.
Que de mystères sur le fait que les bestioles se sont cachées puis sont réapparues après notre décollage.

Suite à ce décollage, le Capitaine va se reposer et Walter la remplace aux commandes.
Je décide de détecter le vaisseau cargo car l’on veut récupérer du minerai bleu.
Je me place sur une tourelle et j’atomise le réservoir du vaisseau cargo. Et de son coté, Otto essaie de sentir la présence de ces copines les bestioles mais sans résultat.
Le jeune pilote Walter, euphorique après ce premier passage concluant, tente un 2eme passage. On aurait dû s’arrêter sur une victoire car sur ce passage nous subirons de nombreux dégâts.
En effet, suite à une mauvaise manœuvre de pilotage, je fais un tir complètement raté et en plus le vaisseau cargo nous tire dessus en représaille. Nous subissons des dégats sur nos 2 tourelles et sur mes détecteurs (déjà que j’avais du mal à les utiliser…)
Nous décidons donc à l’unanimité de nous échapper de cet endroit (tant pis pour le minerai, ça ne vaut pas la peine de risquer notre vaisseau et nos vies) et nous allons vers le pôle de la planète car il y a du soleil et donc nous serons protéger de ces bestioles.
Ouf !!! Walter peut enfin nous guérir. J’en avais encore bien besoin.

Direction : le pôle de la planète (et aussi le soleil):
Nous arrivons devant une ville. Je voudrais bien utiliser mes détecteurs pour voir si il y a de la vie mais malheureusement ils sont toujours défectueux.
De ce que nous voyons, le lieu ressemble à une ville rassemblant des moines tomaquistes.
Mais avant de nous y aventurer, nous décidons de nous reposer car ces derniers temps ont été bien mouvementés.

Après ce repos bien mérité, Otto propose une théorie pour les problèmes de capteurs de saut (pour rappel, les capteurs indiquent que nous sommes toujours dans un saut). Sa théorie est que les capteurs détectent des éléments physico-chimique propres aux sauts. J’avoue que je n’ai pas tout compris, encore des termes de scientifiques.

Après ces petites explications mystérieuses, nous allons tous dans la ville avec nos armes et nos combinaisons. La ville semble déserte.
Au milieu d’une place, nous apercevons une statue. Cette statue semble importante car Alton la reconnaît. Mais il explique aussi qu’il devrait y avoir un mur-muraille. On découvre aussi un calendrier dont la date serait de 20 ans plus tôt. Serait-on dans le passé ?
De son coté, Otto voit une voiture cabriolet (un ancien moyen de locomotion, fun mais pas très rapide). Il veut la récupérer.
Le Capitaine décide de poser le vaisseau près du véhicule pour l’embarquer facilement. A quoi elle va bien pouvoir nous servir ??? Je suis sceptique.
Otto souhaite que l’on cherche le Centre de Recherche le plus proche pour que l’on puisse avoir des réponses à tous ces mystères depuis que nous sommes là.
Nous en trouvons un qui ressemble à une grande tour.

En route pour le Centre de Recherche :

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.